ÉDITO DU MOIS : PARIS AURA DONC SES JEUX

Cent ans après les avoir accueillis pour la première fois, la symbolique est belle.

Mais au-delà des enjeux sportifs et d’organisation, ces jeux qui constitueront une formidable vitrine des potentialités de notre région, doivent être utiles aux territoires, aux entreprises et aux habitants.

Un coup d’accélérateur du développement de la métropole, d’autant qu’il s’accompagne de la construction du nouveau réseau de transport qui va redessiner notre région.

Les experts du Centre de droit et d’économie du sport (CDES) tablent sur près de 250 000 nouveaux emplois et des retombées économiques estimées entre 5,3 et 10,7 milliards d’euros.

S’il convient de se montrer prudent sur des prévisions qui sont souvent déjouées, l’économie ­francilienne devrait être portée ces prochaines années par cet ambitieux défi.

Bien sûr, les Jeux Olympiques ne régleront pas à eux seuls le problème du chômage, mais entre l’ingénierie, le bâtiment, le service à la personne, l’animation ou le tourisme, il y aura des opportunités à saisir dans de nombreux secteurs.

La Seine-Saint-Denis pourrait être l’une des grandes bénéficiaires et y trouver l’occasion de donner à sa jeunesse de nouvelles perspectives. Encore faut-il se montrer particulièrement vigilant quant à la place qui sera réservée aux entreprises locales et plus largement franciliennes, dans les marchés publics et les appels d’offres qui seront prochainement lancés. Tout comme nous devrons être attentifs à l’insertion des demandeurs d’emplois.

Le MEDEF Ile-de-France s’y emploiera avec ses partenaires habituels, comme la CCI Paris Ile-de-France avec laquelle nous venons de conclure une convention de partenariat renforcé sur les questions qui intéressent nos entrepreneurs.

Nous avons sept ans devant nous pour transformer l’essai, faisons aussi de Paris 2024 une ambition économique !

  • ÉRIC BERGER
  • PRÉSIDENT DU MEDEF ÎLE-DE-FRANCE



X