Table ronde « Addictions en entreprise : un fléau qui se banalise »
21 février 2017

Addictions en entreprise: un fléau qui se banalise

Invités : Bernard Gaïsset, Délégué général de l’ACMS, Maître Guillaume Verdier, Avocat associé au cabinet TNDA et Bertrand FAUQUENOT, chargé de formation entreprises à l’Association Nationale Prévention Alcoologie Addictologie.

Les consommations d’alcool, cannabis et médicaments psychotropes seraient à l’origine de 15 à 20% des accidents professionnels. Il est essentiel d’aborder le sujet au sein des entreprise ce qui reste très difficile à faire.

De quelle façon peut-on prévenir, soigner, accompagner et gérer le retour aux postes des personnes qui souffrent d’addictions? Quel est le rôle du médecin du travail? Comment les managers peuvent ils engager le dialogue?  Bernard Gaïsset, Délégué général de l’ACMS, Maître Guillaume Verdier, Avocat associé au cabinet TNDA et Bertrand FAUQUENOT, chargé de formation entreprises à l’Association Nationale Prévention Alcoologie Addictologie nous éclairent sur tous ces points et donnent des pistes pour des solutions d’accompagnement des salariés en difficulté.

Le mardi 21 février le MEDEF Ile-de-France en partenariat avec Harmonie Mutuelle, a organisé une table ronde sur le thème « Addictions en entreprise : un fléau qui se banalise ». Les consommations d’alcool, de drogues ou de médicaments psychotropes concernent un grand nombre de personnes y compris en milieu de travail. Ces consommations comportant des risques pour la santé et la sécurité des salariés de tous les secteurs d’activité risquent d’évoluer en pratiques addictives… Comment prévenir, soigner, accompagner et gérer le retour au poste ? Quel est le rôle du service de santé au travail et les démarches de prévention collective. Telles sont les questions auxquelles ont répondu nos orateurs : Jean COSTENTIN, Docteur en Médecine, Professeur émérite de l’Université de Rouen, Bertrand FAUQUENOT, Chargé de Formation entreprises chez l’ANPAA, Bernard GAÏSSET, Directeur Général de l’ACMS, Philippe HACHE, Conseiller médical en santé au travail de l’INRS, Danièle JOURDAIN-MENNINGER, Présidente de la MILDECA, Service du Premier ministre,  etGuillaume VERDIER, Avocat associé du cabinet TNDA.

Guillaume VERDIER, Avocat Associé de Tuffal-Nerson Douarre & Associés

Tests salivaires en entreprise

Le Plan santé au travail 2016-2020 a fixé parmi ses actions prioritaires la prévention des conduites addictives en milieu professionnel.

Parmi celles-ci figure la consommation de drogues.

Par-delà la seule obligation de sécurité très forte qui pèse sur lui et qui l’oblige, l’employeur a l’obligation légale de mener des actions permettant de prévenir la consommation de drogues sur les lieux de travail. L’article L.4622-2 du Code du travail issu de la loi n°2011-867 du 20 juillet 2011 prévoit d’ailleurs que les services de santé au travail doivent conseiller l’employeur sur ces actions. En savoir Plus




X