ENTRETIEN AVEC BERTRAND DECRÉ GROS PLAN SUR UN TERRITOIRE : LE MEDEF YVELINES

BERTRAND DECRÉ, PRÉSIDE LE MEDEF YVELINES DEPUIS NOVEMBRE 2011. CHEF D’ENTREPRISE, IL A CRÉÉ SA PROPRE ENTREPRISE DANS LE SECTEUR DE LA GRANDE DISTRIBUTION (ENSEIGNE SUPER U). DIRIGEANT ENGAGÉ, IL A CHOISI IL Y A UNE DIZAINE D’ANNÉES DE DEVENIR UN MILITANT DE LA CAUSE ENTREPRENEURIAL EN S’INVESTISSANT AU MEDEF YVELINES.

QUEL EST LE MOTEUR DE VOTRE ENGAGEMENT POUR LE MEDEF YVELINES ?

L’une des forces principales d’un mouvement vient du nombre de ses adhérents. Mon objectif principal : renforcer les adhésions. La conquête de nouveaux adhérents est ma priorité car c’est par eux que nous aurons les moyens financiers de notre action, c’est par leur nombre que nous pourrons espérer peser face aux pouvoirs publics, c’est par leur engagement dans les mandats que nous pourrons assurer une défense efficace de nos entreprises.

PRÉSENTEZ-NOUS RAPIDEMENT LE DÉPARTEMENT DES YVELINES. QUELLES SONT SES PARTICULARITÉS ?

Tout d’abord les Yvelines bénéficient d’atouts naturels, en premier lieu desquels se situe la qualité de vie dont jouissent ses habitants. Et à cela il faut rajouter la relative proximité de Paris. Tout ceci crée un contexte favorable à l’implantation de nombreuses entreprises dans notre département. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si plusieurs grands groupes des filières de l’automobile, de l’aéronautique, des télécoms, de l’électronique ou de la santé y ont élu domicile.

Bertrand-DECRE3-199x300“LA CONQUÊTE DE NOUVEAUX ADHÉRENTS EST MA PRIORITÉ, ELLE DONNERA LES MOYENS DE NOTRE ACTION”

“GRÂCE À UN RÉSEAU DE PROFESSIONNELS AUX DIVERSES SPÉCIALITÉS, LE MEDEF YVELINES PEUT PROPOSER UNE AIDE À 360 DEGRÉS”

CONCRÈTEMENT QUELLES EN SONT LES RÉPERCUSSIONS SUR L’EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT ?

Le taux de chômage dans les Yvelines (7%) reste le plus bas d’Ile-de-France et l’un des plus faibles de l’Hexagone, et ce malgré un contexte de crise économique mondiale. De plus la force du département c’est sa diversité. L’automobile, l’aéronautique, les TIC, les éco-activités, sont autant de filières d’excellence dans les Yvelines qui créent des synergies, améliorent la compétitivité et portent le département vers le haut, lui donnant une image dynamique et innovante.

EN QUOI PEUT-ON AFFIRMER QUE LE DÉPARTEMENT EST INNOVANT ET DYNAMIQUE ?

Tout d’abord à travers les chiffres. Les Yvelines est le troisième département en nombre de dépôts de brevets par an en France. C’est un territoire d’innovation qui héberge plus d’un tiers de la R&D d’Ile-de-France. A cela il faut ajouter la formation. N’oublions pas que le département abrite des universités parmi les plus performantes du pays. L’université de Versailles-Saint-Quentin est l’une des facultés les mieux classées de l’Hexagone. AgroParisTech n’est pas moins réputée pour former les futurs ingénieurs. Sans oublier HEC qu’il n’est plus nécessaire de présenter.

QUELS GENRES D’ACTION MENEZ-VOUS AU SEIN DU MEDEF YVELINES ?

Notre mission première est d’être un accompagnateur fidèle auprès de nos adhérents, et ceci au cours de toutes les étapes de la vie d’une entreprise. Pour ce faire, nous avons par exemple mis sur pied différentes commissions d’experts qui se proposent de venir en aide aux entreprises dans le besoin dans des domaines précis. Aujourd’hui nous avons quatre commissions fonctionnelles : les commissions financement, innovation, sociale et internationale. Au sein de ces commissions nos experts sont des chefs d’entreprise, des avocats, des banquiers ou des experts comptables unis dans le seul but d’apporter une aide concrète et objective. Grâce à ce réseau de professionnels aux diverses spécialités, le MEDEF Yvelines peut ainsi proposer une aide collaborative à 360 degrés.

QUEL BILAN DRESSEZ-VOUS JUSQU’À PRÉSENT, DE VOTRE ACTION EN TANT QUE PRÉSIDENT DU MEDEF YVELINES ?

Je dirais que, s’il reste encore beaucoup à faire, nous aurons eu le mérite de remettre le wagon sur les bons rails. Tout d’abord, la première chose à faire était d’enfin unifier le MEDEF Yvelines, puisqu’il faut rappeler qu’il n’y a pas encore si longtemps, il y avait quatre MEDEF distincts dans notre département. Aujourd’hui nous ne parlons plus que d’une seule et unique voix. Nous avons également créé toujours plus de proximité et d’interaction entre nous et nos adhérents, notamment sur les réseaux sociaux, sur lesquels nous sommes de plus en plus présents. Et au travers de ces actions nous avons instauré une nouvelle dynamique autour du MEDEF Yvelines qui commence doucement à apporter ses premiers fruits.