LA CHIMIE RECRUTE EN MODE VIRTUEL

 

Confinement et restrictions sanitaires ont poussé les entreprises à faire preuve d’imagination pour poursuivre leurs campagnes de recrutement et attirer les meilleurs talents. Le virtuel est venu au secours avec succès des grands messes traditionnelles sur l’emploi, comme en témoigne le 18e village de la chimie organisé le 12 mars dernier par France Chimie Ile-de-France.

«Nous ne pouvions nous résigner à subir la crise et nous abstenir d’organiser notre traditionnel Village de la chimie en 2021, compte tenu des attentes des jeunes et au regard de nos engagements sur l’alternance», insiste Gilles Le Maire, Délégué général de France Chimie Île-de-France. Une conviction renforcée par l’enthousiasme des entreprises et des écoles qui se sont très vite ralliées à l’idée d’organiser cette édition sous la forme d’un salon virtuel. «Nous avons enregistré le retour de plus de 100 partenaires, entreprises, écoles et universités, déjouant nos meilleurs pronostics avec la participation de quelques entreprises emblématiques de notre profession et même de l’industrie pharmaceutique, entrainée par le CFA Leem Apprentissage. Côté écoles et universités, nous avons noté la même dynamique avec le soutien appuyé de l’inspectrice Générale de l’éducation Nationale, Cécile Bruyère, qui a mobilisé l’ensemble des enseignants de physique chimique», ajoute-t-il.

PLUS DE 1 500 VISITEURS INDIVIDUELS ET 60 CLASSES CONNECTÉES

Pour une première, le pari est plutôt réussi. Les jeunes et leurs familles connectés sur la plateforme en 3D du Village de la Chimie, qui donnait l’illusion d’un vrai salon avec ses différents espaces d’exposition, de conférence et de démonstration, ont pu comme chaque année y trouver une grande diversité d’entreprises, toutes les écoles et universités qui comptent pour l’apprentissage des métiers de la chimie, de nombreuses conférences en live avec de passionnants témoignages de chimistes en activité, et un espace ludique avec l’escape Game réalisé par les jeunes du Collège de France «The Gamemistry». L’occasion de s’informer et se documenter sur les différents métiers et leurs évolutions auprès de professionnels, de connaître les différents parcours de formation, d’avoir accès à des conseils pour faciliter l’entrée dans la vie professionnelle. «L’idée restait la même : inviter les jeunes à découvrir nos métiers et leur permettre de construire ou d’affiner leur projet professionnel selon leurs aspirations et aptitudes», souligne Daniel Weizmann, Président du MEDEF Île-de-France, dont l’entreprise VWR part of Avantor, s’est associée à cette première édition du Village de la chimie 100 % virtuel.

Paru dans #MagCAPIDF 73