LA LOI TRAVAIL FAVORISE L’EMPLOI ACCOMPAGNÉ

L’EMPLOI ACCOMPAGNÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES EST UN DISPOSITIF DÉSORMAIS RECONNU JURIDIQUEMENT, QUI S’INSCRIT DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE LOI TRAVAIL.

la-loi-travail-favoriseLes organisations qui ont participé à l’élaboration de l’amendement dédié (article L. 5213-2-1 au code du travail) se félicitent que ce dispositif bénéficie désormais d’un cadre légal. C’est notamment le cas de la FEGAPEI qui salue une “avancée forte” pour les travailleurs handicapés. Cette fédération exprime désormais “le souhait d’un développement et d’une pérennisation des services d’emploi accompagné sur l’ensemble du territoire”. Elle mène, à cet effet, à travers une démarche expérimentale initiée en 2013 en partenariat avec la Fondation Malakoff Médéric Handicap, un travail de modélisation d’un service d’emploi accompagné, en lien avec les entreprises et les acteurs territoriaux concernés (Agences régionales de santé et Cap emploi principalement). A ce jour, 161 personnes et 95 entreprises bénéficient de ce service. 132 personnes accompagnées sont en contrat de travail (CDI et CDD) et 29 sont en recherche d’emploi.

L’EMPLOI ACCOMPAGNÉ, C’EST QUOI ?

L’emploi accompagné a pour objectif de sécuriser et de fluidifier le parcours professionnel d’une personne en situation de handicap en milieu ordinaire de travail, grâce à un accompagnement sur le long terme de la personne, mais également de son employeur. Ce dispositif intervient ainsi lors de l’embauche, de l’intégration, puis en fonction des besoins et des évolutions. Il a fait ses preuves en Europe depuis plus de vingt ans, suivant en cela l’évolution des attentes des personnes handicapées tournées vers une vie professionnelle en milieu ordinaire de travail. Aujourd’hui, 19 pays membres de l’Union Européenne adhèrent à l’EUSE (European union of supported employment). En France, les services d’emploi accompagné sont, à ce jour, principalement portés à titre expérimental par des acteurs du secteur médico-social, avec la participation d’entreprises volontaires.

UNE MÉTHODOLOGIE POUR TOUS

Pour la FEGAPEI, l’objectif de ce projet pilote est, à terme, de créer un modèle économique, organisationnel et méthodologique transférable à tous les acteurs souhaitant développer un service d’emploi accompagné. Une évaluation en cours, financée par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et conduite en collaboration avec l’Université Paris-Diderot, permettra d’en finaliser la modélisation. Elle sera promue en 2017, au terme de l’expérimentation, en vue de permettre un essaimage structuré à grande échelle. Reste à définir les modalités d’application de ce dispositif et ceux qui en auront la charge. Des voix contraires se sont fait entendre ces dernières semaines, suite à l’annonce officielle de la mise en place de ce dispositif par François Hollande lors de la Conférence nationale du handicap de mai dernier. Les organisations patronales craignant qu’il ne devienne monopole du médico-social auquel ce dernier répond que ce n’est en aucun cas un “marché captif”. Une confrontation de “bonne guerre” dans un domaine où, malgré deux décennies d’ancienneté, tout reste à imaginer…

“L’EMPLOI ACCOMPAGNÉ A POUR OBJECTIF DE SÉCURISER ET DE FLUIDIFIER LE PARCOURS PROFESSIONNEL D’UNE PERSONNE EN SITUATION DE HANDICAP EN MILIEU ORDINAIRE DE TRAVAIL.”