#MagCAPIDF : Comment stimuler l’emploi des seniors ?

UNE ÉTUDE DU CONSEIL D’ANALYSE ÉCONOMIQUE, FORMULE PLUSIEURS RECOMMANDATIONS POUR AIDER LES PLUS DE 55 ANS À RESTER EN POSTE.

En quinze ans, le taux d’emploi des seniors a fortement progressé en France, en passant, pour les 55- 64 ans, de 37,9 % au dé- but de 2008 à 48,9 % à la fin de 2015. Malgré tout, ce taux reste inférieur de 10 points à la moyenne des pays de l’OCDE et le chômage continue à les frapper plus durement. Comment dès lors encourager le maintien dans l’emploi de ces salariés ?

REVOIR LES DISPOSITIFS D’ASSURANCE-CHÔMAGE ET DE RETRAITES

Ce sont les deux leviers influant le plus sur le taux d’emploi des seniors. La suppression du dispositif qui pré- voit trois ans d’indemnisation chô- mage pour les plus de 50 ans (contre deux ans pour les autres chômeurs), et l’introduction d’un système de bonus-malus pour les cotisations des employeurs, permettraient de réduire les incitations des entreprises à ajuster leurs effectifs par le départ des travailleurs seniors. L’étude plaide ainsi pour des plans de formation destinés aux chômeurs de plus de 50 ans. Concernant le système de retraite, il s’agit là encore d’encourager les seniors à rester dans l’emploi, par une meilleure connaissance les dispositifs de « retraite choisie » afin d’éclairer les choix individuels : surcote et décote, cumul emploi-retraite, retraite progressive… Deuxième volet de recommandations : harmoniser progressivement les règles en vigueur et faire évoluer le régime vers un système unifié à points ou à comptes notionnels, afin de le rendre plus lisible pour que chacun puisse faire des choix éclairés sur sa situation de pensionné, son pouvoir d’achat à cette période de sa vie selon ses orientations…

À NOTER :

Forum Emploi Seniors du MEDEF Île-de-France – 5000 offres d’emploi pour redonner un second souffle à votre carrière – 16 mars 2017 – 9h à 18h – Espace Champerret – Paris 17e .

 

Paru dans CAP’IDF N°60