Présentation d’Intelligence économique

Le Cercle d’Intelligence économique d’Entreprise
et les « Lundi de l’IE »

par Béatrice Laurent

Martine MARANDEL  Présidente de la Commission Intelligence Economique.

Martine MARANDEL, Présidente de la Commission Intelligence Economique.

Le Cercle d’Intelligence économique a été créé en 2007 au sein du Medef Ouest Parisien devenu en janvier 2012 Medef Hauts-de-Seine. Les actions du Cercle se tiennent toutefois depuis 2012 sous logo Medef Ile-de-France.

Deux types d’action sont proposés :
Les « Lundi de l’IE », un lundi par mois de 18h à 20h, sur des thèmes relatifs à la sécurité de l’information.
Outre l’aspect sécuritaire est abordé l’aspect managérial. Les « Lundi de l’IE » ne sont en aucune manière des rencontres « commerciales ». Une « Charte de l’intervenant » a d’ailleurs été définie, permettant de garantir par les intervenants le respect de l’esprit des « Lundi de l’IE » et de son éthique.
Les « Lundi de l’IE » s’adressent à des entreprises de toutes tailles. Les intervenants, experts en leur domaine, ont pour mission d’informer objectivement, mais aussi de dialoguer avec les participants, ce qui se fait sous la houlette dynamique de Gérard Peliks, expert en matière de cybersécurité, qui a longtemps œuvré pour CASSIDIAN-EADS Defence & Security (AIRBUS) et s’implique avec enthousiasme, efficacité et une importance capitale au sein des « Lundi de l’IE ».

– Les colloques, à l’attention plus spécifique des Pme, sur tous des sujets ayant trait au développement des Pme.
Ainsi ont été notamment abordés dans les colloques les sujets suivants : « Développement export en Chine », « Stratégie d’influence pour réussir son développement à l’international », « Les financements innovants, partenaires de votre croissance », « Réseaux d’influence », « L’intelligence économique partagée : Consortiums de Pme pour chasser en meute » et plus récemment « Approche globale de l’Afrique : tripartisme France-Chine-Afrique ».

Une « Commission IE» du Medef Ile-de-France se réunit régulièrement pour l’élaboration des colloques.
Les « Lundi de l’IE » sont en revanche complètement initiés et mis en place par le Medef Hauts-de-Seine.

Pourquoi un Cercle Intelligence économique au sein de notre Medef ?
Le Medef dispose d’une organisation territoriale qui le met en contact direct avec le « terrain », c’est-à-dire avec toutes les entreprises implantées sur son secteur géographique, quels que soient leur taille ou le métier qu’elles exercent.
La grande diversité apparente des entreprises ne doit cependant pas faire oublier qu’elles sont toutes soumises aux mêmes contraintes : acheter à des prix plus avantageux, vendre avec profit, produire à meilleur coût, financer à meilleur compte, mieux gérer le personnel. Plus encore, elles sont toutes soumises aux mêmes lois et règlements, ce qui génère naturellement une forte solidarité entre elles. Pour la multinationale comme pour l’entreprise familiale, c’est le même combat pour vivre et prospérer. Seule l’échelle est différente.

A l’égard de toutes les entreprises, petites et grandes, les missions du Medef territorial sont nombreuses : informer, aider, faciliter, échanger, représenter, mais la mission la plus importante est, sans nul doute, de favoriser la prospérité de leurs affaires. C’est dans cette perspective que s’inscrit l’action initiée par le Medef Hauts-de-Seine, et donc tenue sous logo Medef Ile-de-France, en faveur de l’Intelligence économique.

Contrairement à ce que pensent certains, l’Intelligence économique est un concept ancien, inventé par les Anglo-Saxons et utilisé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale par les Etats, les armées, les lobbies, les associations d’influence et les grandes sociétés dites multinationales, en nombre fort limité, qui opèrent dans le monde entier. Pour celles-ci, la science de l’information constitue depuis plus de 50 ans un outil indispensable pour se défendre et attaquer, négocier des alliances, lancer de nouveaux produits, orienter les recherches.

En revanche, ce qui est nouveau depuis une vingtaine d’années, c’est l’explosion des techniques d’informations, la réduction des coûts de transport, l’ouverture des frontières, qui ont plongé dans la mondialisation l’ensemble des entreprises, y compris les plus petites, offertes désormais à une implacable compétition à caractère planétaire. Pour survivre aujourd’hui, l’entreprise, même la plus modeste, est, comme les grandes entreprises, condamnée à acheter, vendre et fabriquer n’importe où dans le monde, là où les conditions sont les plus favorables. Plus grave, toute entreprise est devenue une proie pour des prédateurs souvent venus de loin, avides de lui voler sa clientèle où son savoir-faire.

Le Medef Hauts-de-Seine a considéré de son devoir de promouvoir l’intelligence économique d’entreprise, de convaincre les entrepreneurs, notamment des plus petites entreprises, de le pratiquer et de s’approprier ses techniques.

La tâche n’était pas aisée. Non seulement la science du renseignement a été élaborée par les Américains dont la démarche n’est pas nécessairement semblable à celles des Français, mais en outre, la pratique de l’Intelligence économique exige que le personnel de l’entreprise forme une équipe motivée, soudée, solidaire. Or, il est dans la nature traditionnelle des Français de cultiver l’individualisme, de mettre en valeur leurs qualités personnelles plutôt que la capacité à jouer en équipe. On se souvient des difficultés rencontrées par les entreprises françaises lorsqu’elles durent se mettre à l’heure de « l’assurance qualité », autre concept anglo-saxon dans lequel les Français se sont sentis dès l’abord mal à l’aise, avant, cependant, de l’adopter et le pratiquer dans l’excellence.

La science du renseignement est universelle, mais elle n’est pas directement assimilable par l’entreprise. Il convient de considérer d’une part ses outils et d’autre part, et surtout, la manière de s’en servir, qui est spécifique à celui qui y a recours. Les procédures d’Intelligence économique sont différentes, qu’il s’agisse d’une entreprise où d’un état-major. D’où le concept d’Intelligence économique d’Entreprise, qui n’est autre que l’adaptation de la science du renseignement aux problèmes spécifiques de l’entreprise.
Qui, mieux que le Medef, pourrait définir le contenu de l’Intelligence économique d’Entreprise, la promouvoir et convaincre les entrepreneurs de la pratiquer ?

L’entreprise est un foyer d’innovation, de création et de production. Elle est au cœur d’un réseau d’acteurs économiques, porteurs d’intérêts contradictoires, avec lesquels elle entretient des relations souvent conflictuelles : actionnaires, personnel, clients, fournisseurs, concurrents, banquiers, administrations, opinion publique. C’est l’Intelligence économique d’Entreprise qui permet d’optimiser les rapports de l’entreprise avec tous les acteurs économiques et, ce faisant, d’augmenter ses chances de prospérer.

Le Cercle d’Intelligence économique de notre Medef est conçu comme un lieu de rencontre entre tous les tenants de l’Intelligence économique : les entreprises, naturellement, mais aussi les consultants, professeurs, fonctionnaires qui, d’une manière ou d’une autre, participent à la croisade. Les étudiants y sont les bienvenus. C’est un moyen de les rapprocher de l’entreprise.

Le Cercle d’Intelligence économique poursuit un quadruple objectif :
– sensibiliser tous les entrepreneurs sur l’intérêt pour eux de pratiquer l’Intelligence économique.
– élaborer et théoriser les procédures d’Intelligence économique spécifiques aux entreprises.
– aider les entrepreneurs à intégrer dans leur stratégie la pratique de l’Intelligence économique,
– constituer un large réseau de compétences et d’échanges au profit des adhérents de notre Medef.

Pour toute information : Béatrice Laurent b.laurent@medefhautsdeseine.org

Un blog thématique, « medef.expeert.com » permet de poursuivre les dialogues initiés lors des « Lundi de l’IE ».
Les dates des rencontres à venir et les supports visuels de certaines présentations sont visibles sur notre site www.medef92.fr




X