Le Grand Paris : des avancées mais les entreprises franciliennes

restent vigilantes !

medef7

Le Grand Paris : des avancées
mais les entreprises franciliennes restent vigilantes !

Le MEDEF Ile-de-France se félicite des avancées du 3e comité interministériel du Grand Paris qui s’est tenu jeudi 15  octobre 2015, mais réaffirme son inquiétude quant au financement du projet.

Alors que les entreprises ne cessent de dénoncer le manque d’investissement dans les transports franciliens, le Grand Paris des transports apparait enfin en tête des priorités.

Le MEDEF Ile-de-France salue également la création de six quartiers prioritaires pour le logement via les  opérations d’intérêt national” (OIN), mais s’interroge sur l’absence de cette dimension dans le discours du Premier ministre. La pénurie de logement, qui a un impact fort sur la compétitivité et l’attractivité de notre région et qui constitue un enjeu humain et sociétal déterminant, doit être un axe majeur du Gouvernement.

L’annonce d’une “réforme de la redevance sur les créations de bureaux dans la loi de finances rectificative” afin de  soutenir la création de bureaux dans les départements comme la Seine-Saint-Denis ou le Val-de-Marne doit aussi  être soulignée. Si cette mesure dont les contours n’ont pas encore été clairement définis, semble aller dans le bon sens, le MEDEF Ile-de-France sera en revanche très attentif aux contreparties exigées.

Dans l’ensemble, le MEDEF Ile-de-France reste inquiet quant au financement du Grand Paris.

Les entreprises ne peuvent plus être la seule variable d’ajustement de ce projet et l’exemple de la taxe sur les parkings qui pèse à hauteur de 60 millions d’euros sur les entreprises franciliennes depuis la rentrée en est  symptomatique. Le matraquage systématique de nos entreprises – augmentation des impôts et taxes divers de l’ordre de 500 M€ /an depuis 2011 – ne peut plus durer. Ainsi, si le PASS Culture annoncé par Manuel Valls lors de ce comité est une proposition intéressante, le MEDEF Ile-de-France souligne que son financement n’est pas encore défini et qu’il ne pourra pas être supporté par les entreprises.

 

CONTACT PRESSE :
Rosie ADONE-BORDET
Tél. 01 40 55 12 51 – Port. 06 19 57 48 52
rosie.bordet@medef-idf.fr