Elisabeth MORENO Présidente de Lenovo France

Elisabeth MORENO

Présidente de Lenovo France 

L’effet Colibri ou la transformation positive de nos vies

Une forêt est ravagée par un incendie. Tous les animaux s’enfuient et regardent, désemparés, leur habitat brûler. Ils observent alors un petit colibri faisant des allers-retours entre une mare et les arbres en feu : il lâche à chaque voyage une goutte d’eau de son petit bec. Incrédules, les autres animaux lui demandent : « Hé, petit Colibri, tu ne crois quand même pas que tu vas éteindre l’incendie ainsi !?! » Et le petit colibri de répondre : « Je sais très bien que je n’éteindrai pas l’incendie, mais je fais ma part ».

Cette histoire, inspirée d’une légende amérindienne, a éveillé en moi une conscience exacerbée du rôle que je pouvais jouer dans notre société pour contribuer à en éteindre les feux. Des feux de plus en plus nombreux dans une époque où tout semble brûler. Une époque où les crises socio-économiques s’enchainent à une vitesse vertigineuse. Une époque qui nous entraine vers une dépression profonde, au sens économique, moral et spirituel.

L’histoire -peut-être – et l’éducation –sûrement- ont fait de la diversité et des minorités, un sujet tabou. Femme et d’origine Cap-Verdienne, je cumule les deux. J’ai arrêté d’essayer de comprendre pourquoi certaines diversités sont plus acceptées que d’autres. Et j’ai décidé d’agir.

J’ai choisi de m’engager dans la vie économique, le nerf de la guerre. J’ai orienté ma vie professionnelle vers les nouvelles technologies parce qu’elles changent le monde et sont vecteurs de progrès. J’ai ensuite rejoint Lenovo parce que j’ai découvert que la culture de cette entreprise intégrait au cœur de sa stratégie la diversité, et en particulier la diversité des genres, considérée comme un levier de performance.

La diversité fait partie de mon histoire personnelle. Qui que l’on soit, où que l’on aille, l’on est « divers », parce que l’on est « unique ». Aujourd’hui, cette diversité s’affirme et s’affiche comme un atout, un levier de compétitivité, un enjeu de business avéré.

C’est pourquoi nous avons pour objectif chez Lenovo de féminiser nos équipes afin de créer plus de mixité à tous les niveaux de l’entreprise. Nous avons à cet effet lancé l’an dernier une campagne de recrutement digitale ciblant les femmes et réalisée par le réseau de femmes de Lenovo, Lenovo Women. Cette action concrète vient d’être reconnue par le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes comme une preuve de l’engagement de notre entreprise pour lutter contre le sexisme. J’en suis fière.

Il peut paraitre surprenant qu’à notre époque encore, alors que la moitié de la population est féminine et que de nombreuses femmes ont tant apporté au développement de notre planète, il faille dédier une journée à la cause de la femme et de ses droits. Peut-être parce que les règles et valeurs de notre société sont encore strictement édictées par les hommes, et pour les hommes. Et pourtant, Il y a sur cette terre suffisamment de place et de richesse pour tous. Quels que soient notre genre, notre culture ou nos croyances, nous devrions pouvoir vivre ensemble sereinement et solidairement. Surtout pour les deux êtres les plus complémentaires de la planète ! Ce qui nous en empêche ? Notre imagination et nos peurs. Et c’est aussi ce qui anesthésie notre humanité et annihile notre bienveillance, envers nous-mêmes, envers les autres ; ce qui nous prive de notre créativité et de nos espérances.

Les valeurs humaines portées par les hommes et les femmes sont interdépendantes. Les sensibilités peuvent être différentes. Les énergies peuvent être différentes. Je connais des hommes possédant des sensibilités féminines plus importantes que certaines femmes. Et des femmes avec des sensibilités masculines plus développées que certains hommes. Il ne s’agit donc pas d’une guerre des sexes. Non, juste d’exprimer pleinement ce que nous sommes, dans le respect de nos différences.

Tant que nous nous limiterons à ce qui est attendu de notre genre, nous passerons à coté de ce qui nous relie. Tant que nous penserons qui doit dominer l’autre, que les femmes seront enfermées dans le rôle du sexe faible, vs le sexe fort des hommes, il y aura conflit car chaque être humain aspire à son épanouissement et à son bien-être.

L’humanité est à un carrefour. Plus que jamais, nous avons besoin de donner du sens à ce qui nous entoure. Les possibilités sont innombrables. Les besoins multiples et variés. Et nous les femmes, avons notre rôle de Colibri à jouer. Notre part à prendre. Dans nos familles, comme depuis toujours, dans la société, comme de plus en plus souvent, dans la vie politique, économique et écologique, davantage chaque jour. Pas au détriment des hommes. Non. Avec les hommes.

Aujourd’hui, nous avons accès à toutes les ressources, capacités et technologies pour accéder à toutes les richesses de la planète. Nous avons la chance de vivre à une époque et dans une société où les débats sur la diversité, bien que parfois sensibles, sont possibles. Il est temps de nous unir pour profiter pleinement de ces possibilités et transformer positivement nos vies… dans un grand effet Colibri !

Biographie

Elisabeth Moreno est née en 1970 aux Iles du Cap Vert. Elle vit en France depuis 1976.

Mère de 2 enfants, Elisabeth a  mené sa vie familiale, professionnelle et sociale avec passion et détermination.

Apres des études de Lettres et Langues  elle obtient une maitrise en droit des affaires à l’Université Paris XII. Elle est également diplômée de l’ESSEC à Paris et l’Université de Mannheim en Allemagne où elle a obtenu son Exécutive MBA en 2006.

Elle démarre sa carrière professionnelle en tant que Juriste dans un cabinet d’avocats parisien, avant de créer une entreprise de réhabilitation thermique. La petite entreprise familiale prospère rapidement et emploie jusqu’à 30 personnes.

En 1997 Elisabeth rejoint France Telecom pour prendre la responsabilité du département ventes PME-PMI à Paris. Arrivée au moment de la privatisation du groupe, elle participera à la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie commerciale destinée à préparer l’ouverture à la concurrence du marché des télécoms français.

En 2000, Dell Computer la sollicite pour diriger les ventes auprès des Grands comptes français. Elisabeth y apprend le business model américain en y évoluant pendant 12 années. En 2009, elle est expatriée au Maroc avec pour mission de mettre en place un département supportant les ventes des grands comptes internationaux français. Cette expérience réussie lui vaudra la distinction de « Most valuable player 2011 ». De retour en France, elle est promue Directrice commerciale Europe Middle East and Africa pour les grands comptes stratégiques.

En 2012 Elisabeth rejoint le groupe Lenovo, N°1 mondial des PC pour diriger les ventes auprès des multinationales pour la zone Europe du Sud (France, Espagne, Italie, Portugal et Israël). Elle est promue directrice Exécutive EMEA en charge de l’acquisition des grands comptes internationaux en 2015 puis Présidente de Lenovo France en 2017.

En 2014, Elisabeth est assermentée Juge Consulaire français et prend ses responsabilités de Magistrat au Tribunal de Commerce de Bobigny en Janvier 2015.

Très engagée dans le monde associatif, Elisabeth a fondé avec d’autres entrepreneurs  capverdiens le Cabo Verde business club en 2005 et la Casa Cabo verde à Paris en 2008. Cette association vise à promouvoir l’entreprenariat capverdien en France et donner une image plus large de la culture capverdienne en France. La Casa Cabo Verde a ainsi permis de mettre en place des cours d’histoire du Cap Vert pour les jeunes de la Seconde et troisième génération de la diaspora, ils ont équipé un Lycée à Fogo. Ils ont également lancé la 1ere semaine du Cap vert à Paris en 2007 et sont à l’initiative d’Ensemble nu Djunta Mô », une opération destinée à aider les jeunes défavorisés au Cap Vert. Elle est également Vice-présidente de la Fédération des Associations capverdiennes de France (en cours de création), elle est membre du Cercle Inter’Elles (Composé d’entreprises à dominante technologique, il a pour objectif, entre autres, de favoriser l’accès des femmes à des postes de responsabilité et la promotion de la place des femmes dans le monde de l’entreprise). Elle accompagne enfin Outre-mer Network pour promouvoir l’entreprenariat et les créateurs d’entreprise d’Outre-mer.




X