« Entrepreneurs, pour développer votre croissance, pensez à l’Asie ! »
26 mars 2019

Inscription en ligne

Développer sa croissance en Asie

Le 26 mars, le MEDEF Ile-de-France en partenariat avec le Comité Ile-de-France des Conseillers du Commerce Extérieur de la France, organise une réunion de sensibilisation au développement international, consacrée à l’Asie.

Entretien avec Patrick BARUEL, Président du Comité CCE Ile-de-France.

Pourquoi avoir sélectionné les pays qui seront présentés le 26 mars ?

Le Vietnam a commencé à être vraiment attractif depuis 2 ans. Le Premier Ministre y a d’ailleurs fait un déplacement officiel en novembre dernier. Il offre aux entreprises françaises plus d’opportunités que les autres pays de la zone car il résiste au rouleau compresseur chinois tout en se méfiant des Etats Unis.

L’Indonésie est un marché de plus de 260 millions d’habitants avec une relative stabilité sociale qui permet des opportunités d’investissement sur place à des coûts de production intéressants. De surcroit, il est possible de réexporter des produits dans la zone ASEAN sans droit de douane.

L’inde affiche aujourd’hui la croissance la plus soutenue de la planète et le Gouvernement a mis depuis quatre ans le pays sur la voie des réformes. Dans un pays complexe, la France serait aujourd’hui le premier investisseur européen.

La Thaïlande joue le rôle de business hub dans la région Mékong (Cambodge-Laos-Myanmar-Thaïlande-Vietnam).

Les Philippines est un pays où la consommation est très dynamique et tout particulièrement pour les produits occidentaux.

Quels sont leur regard sur les produits français et leurs attentes ?

Le trio de tête, comme dans beaucoup de pays, est constitué de l’aéronautique, l’agro-alimentaire et le luxe. Mais depuis peu, la France est également reconnue pour sa capacité d’innovation. De nombreuses entreprises de la French Tech ont pris pied sur ces marchés avec de beaux succès en particulier dans le domaine médical.

Quels conseils donneriez-vous à un entrepreneur désireux de s’ouvrir à ces marchés ?

Trois conseils de base à respecter si on veut réussir sur ces marchés :

  • Le continent asiatique n’est pas uniforme. Il est composé de plus 22 pays. Chacun d’entre eux doit être approché en intégrant sa spécificité propre.
  • Dans la culture asiatique, la dimension des relations interpersonnelles (Guanxi) est particulièrement importante. Trop d’entreprises françaises ont échoué faute d’avoir pris en compte cette particularité.
  • L’expertise RSE est un facteur de compétitivité pour les entreprises françaises dans la région

L’Australie ou la Nouvelle-Zélande, offrent-elles également pour vous de belles opportunités ?

Ces marchés ne doivent pas être ignorés car fortement porteurs, en croissance, à fort pouvoir d’achats.

Les secteurs porteurs sont :

  • les équipements et services aux marchés miniers et agricoles et industries agro-alimentaires ;
  • les sciences de la vie, santé ;
  • les services d’ingénierie et de l’informatique ;
  • les services financiers.

La France a également une position stratégique et possède la 2e plus grande Zone économique exclusive (ZEE) au monde, dont 67 % se trouvent dans le Pacifique.

Paru dans CAP’IDF n°66




X