Youscribe : une bibliothèque dans votre poche

Lancée en 2011, par JUAN PIRLOT DE CORBION, ce spotify de la lecture est la plus grande bibliothèque francophone sur smartphone. Remarquée par l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie) qui en fait l’un de ses partenaires privilégiés, la start-up Parisienne fera de l’Afrique son principal marché d’expansion dans les prochaines années.

Le nombre de francophones dans le monde devrait tripler d’ici 30 ans. Le nombre de locuteurs devrait passer de 274 millions aujourd’hui à 750 millions en 2050(1), notamment grâce à l’explosion démographique en Afrique, faisant du français la deuxième langue parlée dans le monde, après le mandarin.

Une explosion de l’usage de notre langue qui n’a pas échappé à la clairvoyance de Juan Pirlot de Corbion, le fondateur de YouScribe, la plus importante bibliothèque numérique francophone au monde.

« D’abord centrés sur notre développement en France, en Belgique et en Suisse, nous avons peu à peu acquis la conviction que le reste de la francophonie, représentait notre avenir », relate Juan Pirlot de Corbion.

« L’Afrique et son formidable bassin de population en pleine expansion, ne dispose pas d’un réseau de librairies aussi efficace qu’en France mais en revanche ses populations sont ouvertes aux nouvelles technologies numériques ».

L’homme maîtrise bien le sujet : en 1996, il a fondé la librairie en ligne Chapitre.com, le premier site spécialisé dans le livre ancien et d’occasion et grand fournisseur des livres revendus sur Amazon.

Déjà plus de 2 millions de membres

Avec plus d’un million de livres et documents numériques éducatifs figurant à son catalogue, YouScribe est la plus grande bibliothèque en streaming du marché.

« Ce modèle de diffusion en streaming par abonnement avec une partie gratuite – l’équivalent d’une bibliothèque publique – est plus adapté au livre que la vente d’ouvrages à télécharger, façon iTunes ou Kindle », estime son fondateur.

Plus de cent maisons d’édition des pays de la francophonie lui apportent des contenus. YouScribe a aussi intégré des livres audio et de la presse (journaux, magazines).

« Les livres audio pourront être produits avec des acteurs locaux, dans chaque pays pour respecter la bibliodiversité et les particularités orales », précise Juan Pirlot de Corbion.

YouScribe encourage les principaux pays qui pourront s’engager dans une logique de développement culturel et reverse 60% de ses revenus aux éditeurs partenaires et aux auteurs. La répartition est calculée au nombre de pages lues, et les accès sont paramétrables par pays ou types d’abonnés.

Les contenus peuvent être lisibles hors connexion à l’Internet mais ne sont pas téléchargeables. Une belle opportunité pour les auteurs et éditeurs français de s’ouvrir davantage au marché africain francophone en pleine expansion, quand on sait qu’il ne représente que 4,4% des recettes du secteur réalisées à l’étranger(2) alors que l’Afrique représentera 85% des locuteurs français en 2050.

Près de 50 000 œuvres proviennent des éditeurs et auteurs de la francophonie, plus 2 millions de membres sont déjà inscrits pour 3,5 millions visites / mois en moyenne.

 

Partenaire de l’OIF en Afrique

Dans un grand nombre de pays francophones, l’accès à la lecture, à la culture et à l’éducation est encore limité, par manque d’infrastructures de distribution et en raison du coût du livre en format papier.

YouScribe apporte une solution simple à la diffusion du livre grâce aux technologies digitales d’apprentissage et de lecture. Un modèle économique astucieux permet de pallier le manque de solvabilité de certains lecteurs.

Il repose sur des partenariats avec des ministères et leurs agences, des écoles, des universités, des bailleurs de fonds, des opérateurs télécoms, le Groupe Digital Virgo, leader des solutions de marketing digital, des distributeurs locaux comme des librairies ou des grandes entreprises (RSE) qui acquièrent des accès pour ces lecteurs.

YouScribe a ainsi conclu un partenariat avec l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), dans le cadre de sa stratégie jeunesse, qui a acheté 10 000 accès pour alimenter en livres divers programmes de formation.

«Nous avons aussi conclu des accords avec Auchan Sénégal, la banque Atlantique d’Abidjan, l’Institut universitaire d’Abidjan, ou Conakry Capitale Culturelle, énumère Juan Pirlot de Corbion, soit environ 50 000 accès ».

Sur le modèle de plate-forme de streaming comme Netflix ou Spotify, YouScribe offre un accès illimité à son catalogue pour une durée définie par le type d’abonnement. Son programme « Lecture pour tous » vient de recevoir le patronage de la Commission nationale française pour l’UNESCO. Sur la version développée spécialement pour l’Afrique (distinguée par le Challenge Digital Africa, de l’AFD, la French Tech et Bpifrance) des centaines de milliers d’ouvrages sont ainsi proposés sur n’importe quel écran (tablettes, smartphones, PC).

L’équilibre financier en 2019

Près de 25% des consultations du site proviennent déjà de l’Afrique. « Nous prévoyons que le grand export représente cette année 80 % de notre chiffre d’affaires, qui devrait atteindre 1,6 million d’euros, et 3,5 millions d’euros l’an prochain », indique Juan Pirlot de Corbion.

Les accès annuels sont commercialisés aux professionnels au prix moyen de 15 euros. Si l’entreprise enregistre encore des pertes d’exploitation, en raison du coût de l’utilisation des centres de stockage où la société confine quelque 158 millions de fichiers informatiques, l’équilibre financier est attendu en 2019.

D’autant que les perspectives de développement sont immenses. Elles ont d’ailleurs su convaincre les financiers d’Iris Capital, de la Holding de Thierry Dassault, de celle de Charles Adriaenssen et de la chaîne de magasins Cultura.

Plus de 6 millions d’euros ont été investis pour permettre à YouScribe de poursuivre sa marche en avant. La société qui compte une dizaine de salariés à Paris et 2 de plus en Côte d’Ivoire et au Sénégal va renforcer ses équipes commerciales en recrutant prochainement au Maroc ou en Guinée.

  www.youscribe.com

(1) Selon l’Organisation Internationale de la Francophonie.
(2) Source : la Centrale de l’Edition.

 

Paru dans CAP’IDF n°64